La journée d’information sur le photovoltaïque organique rassemble plus de 60 participants

Le mercredi 12 février 2020 se tenait au Siège de la Région Grand Est à Strasbourg la journée d’information sur le photovoltaïque organique organisée par le consortium PROOF.

La journée s’est organisée autour de deux sessions : 

– la matinée s’est ouverte par une allocution de bienvenue de Lilla Merabet, Vice-Présidente de la Région Grand Est, déléguée aux thématiques Compétitivité, Innovation et Numérique. L’intervention de Daniel Lincot, directeur de recherche CNRS et ancien directeur de l’Institut Photovoltaïque d’Ile-de-France (IPVF) a éclairé l’auditoire sur les enjeux actuels du photovoltaïque de façon générale, et sur le développement des technologies émergentes dans le domaine. Jean Damian, directeur de Soprasolar, a par la suite présenté les visions et opportunités existantes du point de vue des marchés du photovoltaïque. Stéphanie Courtel, de l’entreprise ARMOR, pionnière dans la production de modules flexibles en photovoltaïque organique, a présenté la technologie des films ASCA, et les applications possibles. Enfin, Thomas Heiser, coordinateur du projet PROOF, a présenté le projet, ses actions réalisées et les résultats.

– la session de l’après-midi, axée sur la science, a été consacrée à présenter les apports et opportunités des différentes disciplines qu’impliquent le développement du photovoltaïque organique : la chimie, la physique et l’ingénierie.

Le public a répondu présent, avec la participation de 63 personnes au total sur l’ensemble de la journée.
L’assistance se composait de chercheurs et étudiants (38%), d’agents de collectivités et administrations (27%), de PME locales (15%), d’associations en construction et énergie (11%) et de cabinets d’architectes (9%).Cette journée a permis de clore les activités du projet PROOF, en mettant en lumière la pertinence et les opportunités de marché qu’offrent cette thématique de recherche pour contribuer à la transition énergétique ; mais aussi en soulevant les besoins de financements pour continuer à améliorer les performances énergétiques et la durabilité de cette technologie et accélérer son développement industriel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *